Rejoins-nous et découvre le Pensionnat Fujime où les membres y sont précieux
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Let the sunshine in !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliel Oxford

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/05/2013

Je suis ...
Je suis : Aliel Oxford
Spécialisation: La cigarette et les tatouages.
Âge: 19 ans.

MessageSujet: Let the sunshine in !   Sam 22 Juin - 17:29


Let the sunshine in.

Mes mains glissèrent sur ma peau blanche. Trop blanche. Elle faisait mal aux yeux, scintillaient sous le soleil de plomb, soleil estival. Les premières chaleurs poussaient les gens à la piscine. Couverte, et chauffée dans certains bassins, elle concurrençait rudement la plage. Dissuadée par la fraîcheur de la mer et par le sable qui colle, la population de la petite ville Française se rabattait sur la piscine. Dans un vacarme humide, chacun trouvait son compte pour profiter des UV trop rares pour la saison. Les uns achevaient leurs longueurs quand les autres stagnaient dans les bains à remous. D’autres encore laissaient leurs enfants crier et sauter dans les bassins, pendant qu’ils bronzaient tranquillement à l’extérieur, à côté des toboggans.

J’étais de ces gens-là. Plongée dans une léthargie profonde, seule la musique douce de mon iPod me maintenait à peu près éveillée. Je sentais bien la peau de mon ventre brûler, et mon corps entier chauffer doucement, comme si le soleil faisait de moi un gâteau qui cuisait. Cette dernière comparaison me fit songer que je ne devrais pas rester trop longtemps au soleil, pour pas non plus tomber malade. Mais fuck that, il pouvait rien m’arriver de grave. J’étais parfaitement détendue, et rien ne pouvait troubler ce moment de calme parfait, ce dosage ultime de remixes innovants, de soleil, et de petit vent frais.

Smoke. J’ai tapoté mon sac du bout de mes doigts pour y retrouver mon paquet de clope. Rouge passion. Je m’en suis grillée une, ma dernière, prête à la savourer. J’ai retourné mon corps souplement, avec le plus de grâce possible, pour laisser mon dos prendre la lumière, et fumer plus facilement. D’un coup de doigt agile, j’ai remis en place mon maillot de bain pastel aux motifs félins originaux sur mes fesses rebondies. Cette fois, j’atteignais le paroxysme du bonheur. L’épaisse fumée de ma clope, invisible sous le beau temps, s’échappait lentement de mes narines, alors que mon regarde vagabondait sur tous ces gamins excités par l’eau et la chaleur.

Du coup, j’aurais dû la voir venir, la petite agitée. Dammit. Elle courait, sautait, criait et partageait sûrement un moment aussi agréable que le mien. A sa manière. Si j’avais su qu’elle était sur le point de briser tout mon plaisir… Enfin, pas besoin de savoir ce que je lui aurais fait. De toute façon, inutile de refaire l’histoire. Elle avait cette balle de plastique gonflé, alors qu’elle rejoignait le bord de l’eau. Visiblement trop vite. Dérapage mal tenu, et freinage trop précité. La gamine a glissé pour lourdement s’étaler à côté de moi. Son petit corps frêle a fait un bruit de claquement sourd sur le carrelage du bord de l’eau, et j’ai eu mal pour elle. Puis j’ai eu mal pour moi. Son ballon gonflable sauta de ses mains, pour rebondir joyeusement sur… Ma cigarette. Shattered. Le tabac même pas brûlé du milieu de mon tube de dandinait, alors que moi, je l’admirais, sous mes lunettes de soleil ronde. Oh my. I’m just gonna kill you girl.

Je me suis levée. J’ai bondi d’un air furieux, pour récupérer les restes de ton ballon. Mais j’me suis calmée, assez vite. Tombé sur le bout allumé de la clope, il était percé, et ressemblait plus, désormais, à un cadavre de méduse qu’a un ballon. Un soupire m’échappa. J’étais bien la seule à avoir bougé pour m’occuper de toi. Et puisqu’on allait devoir faire le deuil de ton ballon, j’ai préféré rester gentille. Alors je me suis approchée, pour lâcher de façon nonchalante.

« Eh. Ca va ? Pas trop mal ? »










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikkio Tourai

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 13/06/2013

Je suis ...
Je suis : l'Unique Mikkio Tourai bande de hmpfeuh. D8
Spécialisation: Lunatique & actrice, la perfection incarnée. ♥
Âge: 13 ans

MessageSujet: Re: Let the sunshine in !   Lun 24 Juin - 20:39



Let the sunshine in !

Le soleil brillait. Beaucoup. Un peu beaucoup trop à mon avis. Mais bon, je pense que ce n'était pas vraiment le moment de se plaindre alors qu'en cet été, le soleil était si peu présent, laissant souvent place à de la pluie bien froide et déprimante parfois suivit de grêlons. Choses absolument horrible lorsque vous vous trouvez juste en dessous des gros nuages gris alors que vous n'avez ni capuche, ni gros gilet, ni parapluie. Autant dire que vous êtes bon pour courir comme des personnes ayant ratés leur bus du matin pour aller à l'école. Ce qui n'est absolument pas le cas en ce moment, encore heureux ! D'ailleurs, je comptais bien en profiter, de ce beau temps qui tue la peau.

Malgré le soleil qui nous laissait croire avoir un poids horriblement lourd sur les épaules, je me suis dirigé tranquillement vers le bord de la piscine qui se trouvait à quelques mètres de moi, qui venait tout juste de sortir des douches que l'on utilise juste avant d'aller se baigner et s'amuser dans la piscine ( passage assez enquiquinant en passant, mais bon, on a pas vraiment le choix, il faut bien respecter les règles imposées. Pfuh, et c'est moi qui dit ça ... Le monde tourne à l'envers. ). Enfin, « tranquillement » ...

Il faut dire que je courais en direction de l'endroit désiré avec un ballon en plastique dans les bras. J'étais toute excitée. Tellement que je crois que je criais de joie, ce qui devait sûrement les personnes qui se reposaient tranquillement sur le côté. Bah, tant pis .. ! Il fallait bien que j'en profite, et ça sera peut-être sûrement la seule fois, alors mieux vaut foncer en passant pour une idiote ! Tiens en parlant de foncer ... Je pense que j'ai foncé trop vite. Beaucoup trop vite. Tellement que je n'avais pas remarqué que j'avais glissé sur de l'eau qui dépassait du bassin lorsque j'étais en train de tourner pour rejoindre la petite échelle qui permettait de descendre dans l'eau au lieu de sauter comme des malades en criant et en éclaboussant tout ce qui se trouve autour. Je le sens pas. Et j'ai bien fais de ne pas le sentir.

J'ai fais une magnifique pirouette magistrale jenesaiscomment avant de m'étaler par terre à côté d'une femme aux longs cheveux écarlates tel une rose. Ha. Mon dos a craqué. Ow shit. Itai.

Je m'inquiétais fortement. Non non, ce n'était pas mon pauvre dos qui avait pris très cher sur ce coup-là, mais c'était plutôt la rousse au maillot de bain tigre ( ou quelque chose du genre, je me souviens plus du tout du nom, et puis de toute façon, ça m'importe peu alors ... ) qui m'inquiétait. Elle avait l'air plutôt en colère que je l'ai dérangé dans son espèce de sieste. Bah, je sais pas moi, on a parfois du mal à distinguer ce que font les personnes installés confortablement sur leur transat en attendant de cuir comme des poulets pour à la fin se transformer en zèbre. Soit lire des livres étranges, soit dormir, soit .. fumer. Comme celle qui se trouvait juste à côté de moi alors que j'étais juste à côté d'elle, par terre contre le carrelage froid soigneusement placé sur le sol pour donner une touche d'esthétisme à la piscine publique. Et puis, qu'est-ce que j'en sais ?! Je suis pas architecte ou truc du genre quoi ...

▬ Eh. Ca va ? Pas trop mal ?

Mon dos a craqué, mes os sont en miettes suite à ma chute mais je vais extrêmement bien mademoiselle. Pfuh, d'ailleurs, j'ai jamais rien compris à cette question. Tu tombes, tu saignes à mort, t'as des cailloux qui se sont incrustés dans ta plaie et quelqu'un arrive brusquement comme ça en te demandant si tu vas bien. Ca pique, tu sens que tu vas mourir parce que ça brûle mais à part ça, tu vas très bien. Tu pètes tellement la forme que tu peux même pas te lever. Non mais sérieusement, je me demande vraiment ce qu'ils se passent dans la tête des gens ... Même si je pense que j'ai pas vraiment envie de le savoir de peur de savoir des choses étranges ou beaucoup trop travailleuse pour mon petit ( pas si petit que ça ) cerveau paresseux.

▬ J'ai .. un peu ... beaucoup mal à mon dos et à mes os mais je pète la forme, vraiment.

Allez, un faux sourire d'enfant passant pour un vrai. Quelle idiote je faisais à sourire comme une personne plus que niaise sérieusement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliel Oxford

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/05/2013

Je suis ...
Je suis : Aliel Oxford
Spécialisation: La cigarette et les tatouages.
Âge: 19 ans.

MessageSujet: Re: Let the sunshine in !   Lun 24 Juin - 21:15


Tu m’as sorti un super sourire. Un sourire de pub pour dentifrice. Digne des grandes affiches sur le bord de la route. Du coup, j’me suis sentie moins concernée par ta chute. Et si tu t’étais pas mise à pleurer en hurlant, comme le font tous les gamins de ton âge, c’est que tu devais effectivement aller bien. Alors tranquillement, je me suis assise à côté de toi, pour mettre mes pieds dans l’eau. Si t’allais bien, j’allais pouvoir t’expliquer deux trois trucs concernant le comportement à suivre dans une piscine publique. Et surtout sur le bord des piscines extérieures. A mon tour de te faire le super sourire commercial. J’ai relevé mes lunettes de soleil sur le haut de ma tête, repoussant mes cheveux. Toi tu te plaignais d’avoir mal au dos. Mais, douce innocente, tu avais fait l’erreur fatale de me dire, même par pure ironie, que tout allait bien.

« Ah, je suis contente que tu ailles bien. Parce que tu vois, tu as détruit ma dernière cigarette. La toute dernière cigarette de mon tout dernier paquet de cigarettes. Cette toute dernière cigarette de mon tout dernier paquet de cigarette, tu l’as cassée en deux. Brisée. Comme si tu avais, sans le vouloir, arraché les bras de ton adorable ours en peluche. »

Mon irritation grandissait de façon exponentielle, au moindre mot que je t’adressais. J’avais gardé le reste de ma cigarette entre deux de mes doigts. Même ce qu’il restait, je pouvais à peine le fumer. Enfin, tu étais jeune, tu devais pas savoir ce que ça coûtait qu’un paquet. J’ai commencé à balancer mes pieds dans l’eau, doucement, avant d’attacher mes cheveux sur l’arrière de ma tête, dévoilant mes oreilles percées de nombreuses fois, et mon tatouage sur le bas de ma nuque. J’avais décidé de m’arrêter au problème de la cigarette, mais en vrai tu avais aussi inondé ma serviette, arrosé mon téléphone et balancé sur ma peau brûlante des tas de petites gouttes d’eau fraîche. Mon sourire a alors laissé place à une moue interrogative.

« Mais pourtant, c’est pas marqué un peu partout, qu’il ne faut pas courir au bord de la piscine ? Genre, personne t’a jamais dit que tu pouvais glisser de façon parfaitement inopportune et à un moment plus ou moins imprévisible ? »

J’ai retrouvé mon sourire faux, et pourtant charmant –je le savais, qu’il était charmant, je l’avais travaillé pendant toute ma courte vie. Et puis j’ai posé les restes de ton ballon sur le haut de ta tête, comme un trophée. Et tu pouvais saigner du nez, avoir le bras retourné et le dos en miettes, ça, tu pouvais t’en prendre qu’à toi-même. Finalement, j’ai jeté un bref coup d’œil aux alentours, pour remarquer l’absence de maître-nageur. J’t’en voulais, mais quand même. J’allais pas te laisser agoniser là. Surtout que tu étais tout à côté de mon emplacement idéal pour la bronzette, tu allais faire du bruit, et t’agiter, et j’avais pas envie de devoir supporter ça. Alors je me suis reculée pour récupérer mes affaires dans mon sac de plage, enfiler ma robe légère par-dessus mon maillot, et passer mes tongs à mes pieds. J’en ai aussi profité pour me prendre un bonbon.


« Je t’appelle un maître-nageur. De toute façon, tu peux pas bouger de là, alors contente-toi de rester sage cinq minutes. Ils s’occuperont de toi, et je récupèrerai ma place tranquille sans blondinette surexcitée. »










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let the sunshine in !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let the sunshine in !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» << Let the sunshine in >> { PV Aroz }
» Let the Sunshine in! [pv Olychounette]
» Ains't no sunshine when she's gone (31/05, 17h29)
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]
» sunshine kiwi ♦ keep on believin'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Fujime :: Centre Ville :: Piscine Publique-
Sauter vers: